LES GRANDS PROJETS
 A EPINAY-SUR-ORGE

Le projet SNCF Tangentielle-Sud
Le projet de nouveau couloir aérien vers Orly

LE PROJET SNCF TANGENTIELLE-SUD
(appelé désormais projet Tangentielle Ouest-Sud, en raison de la fusion des projets initiaux : Tangentielle-Ouest et Tangentielle-Sud)

Ce projet de la SNCF vise à réaliser une liaison ferroviaire directe reliant à terme St Quentin en Yvelines à Melun-Sénart.
Les voies existantes seraient utilisées sur la majeure partie du tracé, avec des aménagements.
2 portions nouvelles de lignes seraient à construire entièrement, l'une de 7 kms nous concernant directement entre Epinay-sur-Orge et Grigny.

Cette dernière débuterait en surface, après la station SNCF de Petit-Vaux, sur la ligne SNCF Savigny-sur-Orge/Versailles- Chantiers, continuerait au pied  du viaduc des 3 Arches au niveau duquel serait implanté la nouvelle gare d'interconnexion d'Epinay-sur-Orge (entre la Tangentielle-Sud et la ligne du RER C, les voies poursuivraient ensuite en souterrain sous le Plateau de Morsang-sur-Orge, avant de ressortir en surface au niveau de Grigny.

Voir le plan SNCF de la liaison Tangentielle-Sud

Ce projet nécessiterait des travaux considérables :
 - construction d'une nouvelle gare
- déplacement de la rivière l'Yvette
- modification du tracé de la RD 257, axe routier stratégique,
  permettant la liaison entre Ste Geneviève des Bois, Morsang-sur-
  Orge, Villemoisson-sur-Orge, Epinay-sur-Orge, Savigny-sur-Orge,
  Juvisy-sur-Orge, et assurant un accès à l'autoroute A6 Paris-Lyon
   et à la RN 7
- creusement d'un souterrain par tunnelier.

Le Conseil Régional a décidé que, dans le cadre du 12ème contrat de plan État/Région 2000-2006, 2 Mds F seraient à engager pour la Tangentielle-Sud Versailles-Corbeil.

Aucune date de mise en œuvre éventuelle n’a été annoncée.

Lors du Conseil Municipal d'Epinay du 15 décembre 2000, il a été annoncé qu'une procédure de concertation préalable doit être engagée en mars 2001 dans la commune d'Epinay-sur-Orge, avec une enquête publique prévoyant :
- un dossier consultable en Mairie
- un registre pour y consigner ses observations
- une exposition en Mairie de panneaux
- une distribution d'une plaquette sur le projet
Lire le compte-rendu du Conseil Municipal sur ce sujet.

Notre Association a émis de sérieuses réserves sur l'information et sur la concertation préalable concernant ce projet.
Lire notre réaction communiquée par courrier au Maire d'Epinay,

Nous avons rappelé notre position :
Non opposés au principe de cette liaison ferroviaire, nous n’acceptons pas pour autant de cautionner par avance un projet d’une telle ampleur, qui aurait des conséquences importantes pour les habitants de notre Quartier et pour l’ensemble des spinoliens, sans avoir connaissance au préalable :

-         des modalités pratiques des dessertes ferroviaires

-         d’un plan communal de circulation (voies d’accès routiers et piétonniers de la nouvelle gare)

-         des projets d’aménagements urbains (réorganisation du Quartier, parkings, gare routière bus)

-   des dispositions envisagées pour prendre en compte les risques hydrologiques compte tenu du déplacement de l'Yvette 

-         des mesures prévues pour limiter les nuisances (protections phoniques, sécurisation indispensable de cette gare d’interconnexion).

La concertation préalable sur la Tangentielle Sud (projet intitulé Tangentielle ferrée Ouest-Sud, suite à la fusion des Tangentielles Ouest et Sud) est intervenue du 27 avril au 27 mai 2001 dans les Communes concernées par le projet, à l'initiative du STIF (Syndicat des Transports en Île de France) et du Préfet du Département.
lire la liste des Communes concernées 
-des panneaux d'information sont exposés dans le hall de la gare d'Épinay-sur-Orge et en Mairie.
- 2 plaquettes
(reprenant les informations des panneaux), sont à votre disposition à la Gare d'Epinay, près des guichets.
- un registre public est accessible au service de l'urbanisme à la Mairie d'Epinay; vous pouvez y inscrire toutes vos observations sur ce projet ou remettre un courrier annexé a ce registre (inscrire sur le cahier remise d'un courrier avec la date, votre nom et votre adresse).

Une réunion publique a été organisée par la SNCF, dans le cadre de l'enquête publique, en cours sur la concertation préalable sur ce projet.
elle  a eu lieu le mercredi 16 mai 2001 à 20 h 30 à la Mairie d'Epinay (salle des mariages).
Nous vous avions appelé à y assister nombreux, ce fût le cas, la salle était comble.
Lire le compte-rendu de cette réunion publique.

Notre Association a rédigé et largement distribué dans Epinay, une lettre-type récapitulant nos principales observations, à compléter et à remettre en annexe du registre d'enquête.
Elle est également consultable sur ce site.

Nous avons remis, dans le cadre de cette enquête publique relative à la concertation préalable, un mémoire commun à notre Association et à l'Association Mieux-Vivre à Petit-Vaux (Epinay).

L'Association des Riverains de la Tangentielle
(Epinay) a également remis dans le même sens un mémoire technique, précisant notamment : "ce projet global entraîne un bouleversement pour la ville et des inconvénients majeurs pour ses habitants"
"toutes les incidences ferroviaires et les aménagements liés directement ou indirectement au projet..., doivent être présentés en détail aux Spinoliens pour une véritable concertation, or ce projet est à ce jour très incomplet".

Une participation très importante de la Population d'Epinay a été constatée, lors de cette première publique.
Notre lettre-type récapitulant les principales lacunes de ce projet global, qui nous font conclure à une absence de véritable concertation sur ce dossier, a souvent été reprise et développée.
De nombreuses Communes se sentent particulièrement impliquées par les conséquences de ce projet :
A Igny, à Vauboyen, à Jouy en Josas, les projets de fermetures de la Gare de Vauboyen, les perspectives d'augmentation importante du fret ferroviaire, avec circulation nocturne, entraînant des nuisances sonores supplémentaires et les graves problèmes non résolus ou repoussés ultérieurement (ex : la fermeture du passage à niveau d'Igny, sans solution de franchissement des voies ferrées), provoquent une levée de boucliers de la Population contre ce projet.

Un article du journal Le Parisien du 29 mai 2001 a indiqué que "le projet d'une gare flambant neuve  à Epinay ravit les habitants d'Epinay et leur Maire".
Pour ce que est du sentiment des premiers, cela ne nous paraît pas du tout correspondre à la réalité.
Nous partageons la mise au point faite auprès de la rédaction, par l'Association Mieux-Vivre à Petit-Vaux, qui a écrit notamment :"il ne semble pas que cette opinion soit partagée par beaucoup de spinoliens, à entendre les avis formulés lors de la réunion organisée par la SNCF en Mairie d'Epinay, le 16 mai dernier", "de nombreux usagers observent que la nouvelle gare serait éloignée de 800 m des 2 gares desservant Epinay et appelées à disparaître", "ce n'est pas l'optimisme, mais plutôt l'inquiétude qui domine à Epinay".
Dans cet article, notre Maire justifie son optimisme pour ce projet qu'il soutient par des arguments tels l'expansion économique induite par la liaison ferroviaire ... "oui, à une nouvelle gare qui favorise l'emploi", la rapidité de la liaison vers Evry.
Il refuse cependant l'abandon des gares de Gravigny-Balizy et de Petit-Vaux :"Il ne faut pas que le progrès apporté par la tangentielle se fasse au détriment d'une partie des habitants".
Notre Association a  également exprimé ce sentiment à la SNCF et à notre Municipalité, ( lors de la réunion publique du 16 mai  dernier et dans notre mémoire) : nous ne souhaitons pas que le progrès proclamé ne se traduise en réalité par une régression pour la Population. 
L' argument lié à l'attractivité économique de cette nouvelle gare d'interconnexion et à son impact attendu sur l'emploi mérite un développement précisant le projet municipal envisagé (type d'activité et lieu d'implantation)."De fortes retombées économiques étant attendues"...

M. MALHERBE, Maire d'Epinay-sur-Orge, conseiller général du Canton de Longjumeau, a posé une question orale à M.BERSON, Président du Conseil Général de l'Essonne, lors de la séance du 17 mai 2001.
Il a évoqué les "profondes modifications de l'offre de service entre Massy et Epinay par rapport aux présentations qui en avaient été faites jusqu'à présent (par la SNCF) : superposition de la ligne Tangentielle à la  ligne C actuelle et dessertes de toutes les gares entre Massy et Epinay"propositions apparaissant brutalement dans la concertation publique et pas acceptables pour les usagers des Gares concernées (Petit-Vaux et Gravigny-Balizy) et les utilisateurs de la ligne C.
Le Département de l'Essonne finançant ce projet pour 500 MF, il a demandé à ce qu'un expert indépendant de la SNCF et de RFF, soit désigné par le Conseil Général, afin d'assister techniquement les Elus, sur les options présentées par la SNCF et sur d'éventuelles alternatives".

Le Président du Conseil Général
a répondu que" l'hypothèse de la suppression des arrêts de Petit-Vaux et de Gravigny-Balizy, avait été présentée lors de la réunion du Syndicat des Transports d'Ile de France (STIF) du 10 avril 2001".
Il a manifesté sa faveur pour "la solution alternative de remplacement de la ligne C par la Tangentielle,(càd : la solution de la Tangentielle seule) qui présenterait les avantages de résoudre les problèmes de régularité, le maillage (càd : les correspondances) s'effectuant à Massy (RER C et D) et à Epinay (RER C vers Brétigny et Juvisy)".
"Il y aurait une meilleure offre globale de transport 4 trains/H toute la journée".
Il n'a pas fait à la demande de nomination d'un expert indépendant, "cela n'entrant pas dans les compétences du Département, cette mission s'inscrivant dans le cadre de l'élaboration du schéma de principe de l'opération, domaine de la seule compétence du STIF".
Notre Association s'étonne de cette réponse de nos instances départementales et a l'intention de réagir très prochainement. 

Le Conseil Municipal d'Epinay a voté à l'unanimité, lors de la séance du mercredi 6 mai 2001, une motion réclamant le maintien des dessertes actuelles des Gares de Gravigny-Balizy et de Petit-Vaux.

Une réunion du Syndicat des Transports d'Ile de France (STIF; ex-STP) s'est tenue le 23 octobre 2001, elle avait pour objet d'examiner divers problèmes relatifs à la future gare de correspondance d'Epinay.
Ce projet génère de nombreux problèmes non-discutés ou non-résolus à ce jour.
M.MALHERBE, Maire d'Epinay, Conseiller Général, nous a communiqué des informations sur cette réunion et a écrit, le 6 novembre 2001, au Président de cette instance pour dénoncer les conclusions techniques de cette réunion.
La suppression de la gare de Petit-Vaux est toujours envisagée par la SNCF, dans tous les cas de figure pour le trafic "mission Tangentielle" et pour le trafic "mission Z6" (trains circulant aujourdh'ui entre Versailles Chantiers à Versailles Rive-Gauche via Massy, Petit-Vaux et Savigny).
L'arrêt exclusif d'un seul type de "mission" (desserte Z6) à Petit-Vaux (les trains Tangentielle circulant sans arrêt), serait techniquement impossible.
L'augmentation du nombre de trains à la future gare d'Epinay, qui devaient être portés à 12 par heure et par sens, annoncée lors de l'enquête publique d'avril 2001 sur la concertation préalable au projet Tangentielle, serait remise en cause; alors que cela avait été avancé par la SNCF, à titre de compensation de la fermeture de la gare de Petit-Vaux.
En conséquence, les trains de la mission Z6 devraient être maintenus (mais sans arrêt à Petit-Vaux, fermée).
Les trains Tangentielle et Z6 s'arrêteraient, par contre à Gravigny.
Notre Association se réjouit de la prise de conscience par notre Municipalité que les incidences concrètes du projet ferroviaire, ne sont pas dans la réalité aussi idylliques, qu'elles ont été présenté jusqu'ici aux spinoliens.
Dans son courrier, M.MALHERBE évoque, entre autres points :
L'argument de la suppression des points d'arrêt afin d'augmenter la vitesse commerciale de la liaison, est très relatif : le maintien des gares  de Vauboyen et de Petit-Jouy en Josas, exigé par les usagers, ferait chuter cette vitesse moyenne à 49 km/h (au lieu de 60 km/h initialement).
Le marketing commercial de la SNCF soutenu par des arguments techniques de faisabilibité ou d'impossibilité  doit être relativisé.
"La recherche de la régularité et de la sécurité, ainsi que la proximité avec les usagers, priment sur le gain théorique de quelques minutes, souvent anéanti par des avaries de matériel."
En définitive, il convient de rappeler que "la SNCF propose des solutions, mais qu'en définitive, elle doit proposer des solutions ayant la faveur des élus et des clients."

Nous vous rappelons que ni RFF,  ni la SNCF ne financent l'opération, dont la réalisation technique et l'exploitation commerciale, seulement leur sont confiées. 
Nous avons publiquement et à maintes occasions (commission extra-municipale, bulletins d'information, réunions) dénoncé les carences du projet (depuis 1995) et nous le rappelons régulièrement : le projet doit être envisagé, présenté, discuté et aménagé dans sa globalité (aspects ferroviaires et extra-ferroviaires) pour apprécier son impact sur la population et sur l'environnement.

Ce projet, s'il se réalise, ne doit être pas constituer une régression par rapport à la situation actuelle des spinoliens, riverains et usagers.

C'est pourquoi, notre Association soutient activement toute démarche Associative, citoyenne ou Municipale,  visant à obtenir le maintien des dessertes actuelles, auprès de la SNCF, du STIF, du Conseil Régional, du Conseil Général.
Nous incitons nos adhérents et sympathisants à participer à la pétition rédigée par l'Association des Riverains de la Tangentielle.
Consulter le texte de cette pétition à imprimer et à compléter.

DES TRAVAUX de rénovation des voies entre savigny et massy sont prévus par la sncf, sur la ligne du rer c dite "petite-ceinture".
cette ligne doit être utilisée en partie par la tangentielle.
Ils comprendront la pose de rails longs soudés, de traverses en béton et d'un nouveau ballast, en 2 phases (mars-avril 2002 et 2005).
Cette réfection, bien que distincte du projet Tangentielle, lui est objectivement liée.
Consulter le dossier spécial (rubrique projets de travaux).

Le Conseil Municipal d'Epinay a le 11 mars 2002, voté la passation de 2 conventions d'aménagement urbains par la Commune avec la DDE de l'Essonne d'une part, et avec la SEMESSONNE d'autre part.
Le document intitulé "Programme de Référence pour l'urbanisme à Epinay" doit être actualisé par cette Société, en fonction du projet Tangentielle Ouest-Sud.
Les aménagements de la Gare et de ses abords doivent être étudiés.
Pour plus de détails chapitre urbanisme, rubrique projets d'aménagement urbains.
Notre Association et les autres Associations d'Epinay concernées par la Tangentielle Ouest-Sud, ont entamé une démarche commune auprès de la Municipalité d'Epinay/Orge, concernant la concertation sur ce projet.
Les représentants de ces Associations rencontreront M.MALHERBE, Maire d'Epinay-sur-Orge et Conseiller Général, la semaine prochaine pour évoquer cet important sujet.
Un courrier commun a été adressé à M.MALHERBE le 4 avril 2002.
Vous pouvez en lire la teneur ici. 

Les représentants des Associations de riverains suivantes, directement
concernées par le projet Tangentielle :
- Association du Mauregard,
- Association des Riverains de la Tangentielle,
- Association des Habitants du Quartier de la Gare,
- Association Mieux-Vivre à Petit-Vaux,
- Association Les Cottages,
ont rencontré M.MALHERBE, le samedi 13 avril 2002, pour évoquer la nécessité impérieuse d'organiser rapidement des réunions de concertation entre la Municipalité, les Associations impliquées et les intervenants techniques du Projet.
Un ordre du jour étant fixé  avec communication de documents de travail à l'avance.
M.le Maire s'est félicité du travail de la Commission Extra-Municipale qu'il avait créée.
Notre Association a rappelé que les précédentes réunions de la Commission Extra- Municipale de 1995 et 1996 ne pouvaient être considérées comme des réunions de travail; elles n'avaient été que des réunions d'information sur les grandes lignes du projet.
De nombreux points restaient à étudier et des études complémentaires devaient être engagées.

Lors de la réunion publique de mai 2001, intervenue avec RFF et la SNCF dans le cadre de l'enquête publique sur la concertation préalable à l'opération, M.MALHERBE avait indiqué souhaiter réunir à nouveau la Commission Extra-Municipale, ce dont nous avions pris acte.
Notre Association avait alors rejoint la demande des représentants de Petit-Vaux, exigeant au préalable la communication des plans détaillés et des comptes-rendus des réunions de travail. 

Le 13 avril 2002, M.MALHERBE nous a donné son accord sur le principe de rencontres avec les Associations sur le projet Tangentielle.
Nous sommes dans l'attente de la mise en place effective de ces rencontres.

Des contacts, des échanges d'informations et de réflexions se sont intensifié depuis, entre Associations de riverains de la future liaison Tangentielle, essentiellement dans l'Essonne.
Des objectifs communs ont été définis  et cette collaboration devrait bientôt se structurer.

une importante réunion du conseil d'administration du Syndicat des transports d'Île de france (stif) s'est tenue le 10 octobre 2002.
Cet organisme qui coordonne les projets en matière de transport public francilien s'est entre autres prononcée sur les opérations d'investissement évoqués par le 12 ème contrat de plan Etat-Région.
Des opérations prioritaires ont été ainsi définies : le STIF a adopté le schéma de principe ou l'avant-projet, selon le cas, de neuf opérations d'investissement prévues au Contrat de plan entre l'Etat et la Région; le projet Tangentielle Ouest-Sud n'est pas listé parmi elles.
Une confirmation est attendue, mais déjà depuis plusieurs mois circulaient des informations de source plus ou moins sûres, selon lesquelles ce projet risquerait d'être pour le moins retardé, en raison des fortes contraintes financières et des priorités retenues en matière de transport collectif en Île de France.
lire le communiqué officiel du conseil d'administration du stif du 10 octobre 2002.

notre vigilance et nos actions en cours sur ce thème se poursuivent cependant, car il ne s'agit que d'un retard pour l'instant...

Un des objectifs de Madame Anne BOLLIET, Directrice Générale du Syndicat des Transports d'Île de France (STIF), au début de l'année 2002 était de faire passer devant le Conseil d'Administration du STIF tous les projets inscrits au 12 ème contrat de plan état-Région avant la fin de l'année 2002.
Lire l'interview de la Directrice Générale du STIF (Le Moniteur du Bâtiment et des Travaux Publics-25/01/2002)..

même si beaucoup d'éléments ont changés depuis cette interview, notre association restera vigilante et poursuivra ses actions en coordination avec ses homologues directement concernées par ce projet. 

la commune d'ePINAY-sur-Orge
a par ailleurs passé une importante convention avec l'agence foncière et technique de la région parisienne (aftrp),
société d'économie mixte, pour la réalisation d'études urbaines à Epinay, dans le cadre du projet ferroviaire Tangentielle Ouest-Sud.
Cela concerne les Quartiers de la gare actuelle, de la gare future et de la gare de Petit-Vaux.
Cette convention est présentée dans la rubrique "les aménagements urbains à Epinay".

Une réunion publique d'information organisée par la Municipalité d'Epinay aura lieu le jeudi 5 décembre 2002 à 19 H (salle des Mariages-Mairie d'Epinay) avec la société d'aménagement publique AFTRP et avec des représentants de Réseau Ferré de France (RFF) et de la SNCF, pour présenter les études d'aménagement urbain en cours de réalisation dans le cadre du projet tangentielle.

L'Assemblée Générale de l'Association des Riverains de la Tangentielle Nouvelle, des Habitants du Quartier de Petit-Vaux  à Epinay s'est tenue le 2 décembre 2002.
Lors de cette réunion, à laquelle était représentée notre Association, Pierre BERNET,  a fait le bilan des actions passées ou en cours, puis a présenté publiquement le projet qu'il a conçu  de tracé alternatif pour la Tangentielle.
Ce projet nous avait été communiqué et avait fait l'objet d'une présentation préalable à notre Municipalité, il y a quelques mois.Il a également été envoyé à Réseau Ferré de France (RFF), à la SNCF, au Syndicat des Transports d'Île de France (STIF) et à l'Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne (AFTRP), fin novembre 2002 .

Ce projet présente des avantages substantiels, dans la mesure où la situation actuelle aux abords de la future Gare peut être conservée en l'état quasiment actuel, de lourds travaux difficiles à réaliser du fait des fortes contraintes locales, donc très coûteux (exiguïté des lieux, hydrologie particulièrement sensible, difficultés pour phaser les travaux, déplacement de l'Yvette, de la RD 257, accès à l'A. fortement perturbés...) étant épargnés.
Bien sûr, il comporte des inconvénients, comme tout projet de cette envergure.
Sa faisabilité technique et son examen méritent d'être soumis et appréciés par les bureaux d'expertise compétents des décideurs.
Voir les plans  et lire la note technique détaillant cette proposition.

Monsieur MALHERBE, Maire d'Epinay et Conseiller Général, par ailleurs membre de l'Association, a pu exprimer lors de cette Asemblée Générale, son sentiment sur l'évolution du dossier Tangentielle.
Voir le compte-rendu (non-officiel) de cette Assemblée Générale, rédigé par notre Association.

Une réunion publique de la Commission Extra-Municipale Tangentielle organisée par la Municipalité d'Epinay est intervenue le jeudi 5 décembre 2002 à 19 H (à la Mairie d'Epinay) avec la société d'aménagement publique AFTRP, avec des représentants de Réseau Ferré de France (RFF), avec des représentants de la Municipalité d'Epinay et les Présidents des Associations de Quartier concernées, afin de présenter les études d'aménagement urbain en cours de réalisation dans le cadre du projet Tangentielle.
Le représentant de la SNCF, empêché n'avait pu être présent.
Le projet ferroviaire Tangentielle a surtout été abordé, plus que l'aspect aménagement urbain.
Notre Municipalité a communiqué des plans relatif au projet Tangentielle et le compte-rendu de la réunion du 21 mars 2002 a été diffusé.
M.MALHERBE, Maire d'Epinay, a souhaité prendre quelques engagements envers les Associations concernées, dont nous avons pris acte.
Voir le compte-rendu (non-officiel) de cette Commission Extra-Municipale Tangentielle du 5 décembre 2002, rédigé par notre Association.

le stif réuni en conseil d'administration le 10 décembre 2002 a décidé
de la dissociation des tangentielles ouest et sud, conformément au Contrat de Plan, et également noté la poursuite des études correspondantes : la tangentielle ouest pouvant être, à terme, le support d’un tram-train, la tangentielle sud faisant l’objet d’une expertise indépendante" (extraits du communiqué officiel de cette réunion)".
lire l'intégralité du communiqué officiel SUR le site du stif

lettre ouverte du collectif ceinture ferroviaire sud :
Plusieurs associations du département de l'Essonne représentatives de riverains de cette ligne de grande ceinture ferroviaire (ligne actuelle passant à Epinay-Petit-Vaux ou ligne future tangentielle-sud) échangent régulièrement leurs réflexions sur la façon de diminuer les nuisances actuelles ou prévisibles à venir et tentent d'agir en ce sens.
Dans la perspective de la réunion du Conseil Général du 10 mars 2003 et afin de faire entendre leur sentiment,les 5 associations locales de quartier d'Epinay concernées (Mieux Vivre à Petit-Vaux, les Riverains de la Tangentielle, les Habitants de Mauregard, les Cottages, les Habitants du Quartier de la Gare) ont signé le 3 mars 2003, une lettre ouverte aux côtés de leurs homologues de Bièvres et d'Igny.
Ce courrier, communiqué à la presse, a été envoyé aux Ministres des Transports et de l'Ecologie, aux Présidents du Conseil Régional d'Île de france et du Conseil Général de l'Essonne et aux Maires, Sénateurs, Conseillers généraux, Députés concernés
voir les noms des destinatires
lire cette lettre ouverte.

Le projet alternatif de tracé ferroviaire élaboré par Pierre BERNET, est en cours d'étude par Réseau Ferré de France (RFF), comme cela a été indiqué à l'intéressé :
Notre Association se félicite que la faisabilité de cette proposition technique soit ainsi examinée, comme nous l'avions revendiqué.
Cette solution présente des avantages certains (travaux énormes et délicats évités à Epinay, passage à Savigny sur un espace partiellement non urbanisé,  impact environnemental moindre).
En outre, elle permettrait de réaliser des économies non négligeables en terme de coût pour la collectivité toute entière, objectif majeur pour nos finances publiques.
L'impact foncier sur les propriétés doit être justement apprécié et correctement indemnisé et les inconvénients de la proposition doivent être réduits au maximum.

Il serait souhaitable que notre Municipalité d'Epinay, à qui ce projet a été présenté en détail, soutienne activement ce contre-projet auprès des décideurs, au sein du Comité de Pilotage et du STIF.
La Municipalité de Savigny directement concernée aura également à examiner cette option de tracé.
En tout état de cause, la défense des intérêts des riverains de la voie ferrée, future ligne Tangentielle doit être effective, afin de limiter les nuisances.  

Un article paru dans Le Parisien, édition de l'Essonne, lundi 5 mai 2003, intitulé "Le périph du rail menace le parc classé, l'événement Morsang-sur-Orge" a évoqué ce projet alternatif de tracé qui provoque des réactions chez certains Elus de notre secteur.
Ni l'auteur du projet, M.BERNET, ni l'Association des Riverains de la Tangentielle qu'il représente ne sont cités.
Les propos de 2 personnalités politiques sont rapportés :
- Marjolaine RAUZE, Maire et Conseillère-Général de Morsang-sur-Orge,  3ème Vice-présidente chargée de l'Education
- Etienne CHAUFFOUR, Maire et Conseiller-Général de Morsang-sur-Orge, 9ème Vice-Président chargé de la politique départementale des transports, des questions de sécurité et du personnel départemental, par ailleurs représentant du Conseil Général de l'Essonne au Conseil d'Administration du Syndicat des Transports d'Île de France (STIF).

Ces Elus manifestent leur opposition à ce projet alternatif.
Pour Mme RAUZE, il menacerait le parc urbain classé de Morsang et son environnement, alors que tout le monde semblait d'accord jusqu'ici sur le tracé en projet avec le souterrain sous Morsang..
M.CHAUFFOUR, manifeste son exaspération sur la remise en cause perpétuelle de ce qui a été décidé  et parle d'études venues de nulle part.
Une mise au point devrait intervenir face aux propos tenus par les 2 Elus, pour préciser la réalité de la proposition alternative.
L'argument financier paraît avoir interpellé RFF, ce projet alternatif étant beaucoup moins coûteux, (1 km de moins de souterrain à construire, notamment) face à l'explosion du coût total de l'opération (passant de 380 millions d'euros à 1 milliard d'euros).
L'expertise du Bureau d'Etudes, chargé de rechercher des économies est rappelée et une réunion du Comité de suivi de l'opération est annoncée pour début juin 2003, pour le choix du tracé définitif.
Lire cet article du 5 mai 2003.

Suite à cette article, de presse, Madame RAUZE, Maire de Morsang-sur-Orge a communiqué avec la population de Morsang, par une lettre ouverte consacrée à ce projet alternatif.
Consulter cette lettre ouverte intitulée "Pas touche au Parc du Château".

Cette Elue  vient de communiquer à nouveau à destination des habitants de Morsang pour les inviter en des termes assez virulents à s'opposer fermement au projet alternatif actuellement étudié par les instances techniques ferroviaires, indiquant notamment "ce tracé ne doit pas voir le jour" et les invitant "à la riposte à la mesure de l'enjeu".
La Municipalité de Morsang organise une réunion publique d'information, mardi 27 mai 2003 à 20 H 30, grande salle du château de Morsang, à laquelle devraient être présents des représentants de la SNCF (et/ou RFF) afin que "l'ensemble des points de vue s'exprime".
Lire ce tract titrant "Les menaces sur le Parc du château se précisent".

la commission de suivi de la tangentielle se réunira mardi 23 septembre 2003.
C
ette commission regroupe les différents intervenants au projet, RFF, SNCF, Equipement, représentants de l'Etat, élus locaux et territoriaux concernés.

Une réunion publique est par ailleurs organisée par la municipalité de morsang-sur-orge, jeudi 25 septembre 2003, afin de faire le point sur ce dossier, qu'en est-il du projet rff de tracé aérien dans le parc du château ?
rendez-vous à 20 h 30, grande salle du château de morsang.
Lire le tract d'annonce de cette réunion intitulé "Nouvelle ligne de chemin de fer Tangentielle Sud; Où en est-on ?

Mme RAUZE, Maire de Morsang a évoqué le 25 septembre 2003 devant une assistance venue nombreuse, la réunion de la Commission de suivi Tangentielle Sud du STIF du 23 septembre 2003, à laquelle elle avait participé avec des Elus des Communes concernées.
La Commission de suivi a examiné l'audit du cabinet d'urbanisme SEMALI, RFF et le STIF ont précisé leur position sur cette opération. Des recherches d'économies ayant été recherchées sur les coûts.
Il a été rappelé que le projet était toujours bel et bien d'actualité, il n'est pas enterré, ni remis aux calendes grecques, du moins pas encore s'il l'est un jour...
Les études entreprises se poursuivent.
Lisez le compte-rendu de la réunion publique de Morsang du 25 septembre 2003.

Les Associations de Quartier d'Epinay, représentatives des riverains et comportant également de nombreux usagers des transports en commun ferroviaires, souhaiteraient obtenir des informations sur la situation de ce dossier et connaître la position de notre Municipalité sur ce projet de Tangentielle.
La commission Extra-Municipale Tangentielle constituée à Epinay n'a pas été réunie depuis le 15 décembre 2002 et le conseil Municipal de notre commune n'a pas encore été saisi de cette question.
Notre Association estime que l'impact des différents scénarios étudiées n'est pas virtuel pour la population d'Epinay et qu'il est particulièrement indispensable d'être informé et de pouvoir en débattre en toute connaissance de cause.

Une article relatant la réunion d'information organisée par la Municipalité de Morsang, intervenue le 25 septembre 2003 est paru dans le bulletin Flash Info édité par cette commune.
Ce document étant distribué aux habitants de Morsang, il nous paraît important de vous le présenter ici.
Lisez cet article paru le 10 octobre 2003.

Une réunion du Syndicat des Transports d'Île de France (STIF) est prévue pour le 10 décembre 2003.
Des décisions importantes devraient en résulter...

Le schéma de principe du projet Tangentielle est ainsi toujours en cours d'élaboration; les collectivités ont été consultées sur celui-ci, il nous apparaît dès lors légitime que :
- les principaux intéressés; les spinoliens, soient aussi informés à leur tour des incidences concrètes de l'opération dans leur quotidien
- les Associations soient consultées et qu'une réelle concertation puisse limiter au maximum les nuisances prévisibles de l'opération pour Epinay.
- l'impact réel du projet
sur les finances publiques soit présenté aux contribuables concernés au premier chef.

Nous vous invitons à nous faire part
de vos observations et questions :

 


Consultez nos liens
sur ce dossier. 

Retour